Oser déléguer pour une vie plus sereine

Dans ce nouvel épisode, j’aborde un thème que j’affectionne particulièrement : la délégation. En effet, j’ai vite compris que « déléguer » était vraiment une question de survie ! Je me suis donc très vite attelée à acquérir cette superbe compétence.

Le sujet étant vaste, je te propose 3 épisodes afin de te transmettre le maximum d’éléments pour que tu puisses devenir le ou la pro de la délégation.

Ce premier épisode pose la question du sens : pourquoi as-tu besoin de déléguer ?

Je suppose que tu ne t’es jamais véritablement posé la question. Pourtant, savoir pourquoi nous voulons déléguer nous aide à savoir comment nous allons nous y prendre et surtout à qui nous allons déléguer.

Avant de te donner les 4 étapes nécessaires pour déléguer (épisode 2), je t’invite à te poser ces deux questions essentielles :

  • Pourquoi veux-tu déléguer ?
  • Quelle tâche souhaites-tu déléguer ?

En effet, déléguer ne signifie pas donner un problème ou la patate chaude à une autre personne mais bien de passer le relais comme en athlétisme. Il s’agit donc plutôt d’une coordination et d’une transmission comme le passage du relais entre les deux coureuses.

Quelles sont les tâches que tu aimes déléguer ?

Déléguer les tâches que tu détestes

Généralement, la première raison qui te vient à l’esprit est de ne plus faire les tâches que tu détestes. Dans ta vie personnelle, je pense que tu le fais très facilement.

En effet, tu réfléchis aux tâches que tu veux refourguer à ton mari, à tes enfants et même à tes parents s’ils ont la chance (ou la malchance, lol) d’habiter près de chez toi. Je pense que l’accueil ne doit pas être toujours super top !

Sinon, si tu as le budget, tu te fais plaisir. Tu engages par exemple une femme de ménage ou une personne pour faire les devoirs de tes enfants. Parfois c’est préférable pour ne pas leur exploser la tête (je plaisante :)) !

Pour déléguer dans ta vie professionnelle, soit tu dois avoir un poste élevé dans la hiérarchie soit tu as un business qui tourne vraiment bien. Dans ces cas-là, fais bien attention aux tâches que tu délègues.

Déléguer les tâches pour lesquelles tu n’as aucune compétence

C’est généralement la raison n° 1 de ta vie professionnelle.

Par exemple, je préfère ne pas perdre de temps à apprendre à créer un site internet. Je décide de déléguer cette tâche à une personne beaucoup plus compétente que moi.

Dans ta vie personnelle, cela pourrait être de déléguer la décoration intérieure ou les travaux de ta maison. En effet, nous pouvons le faire nous-même mais la qualité des finitions risquerait de ne pas être à la hauteur de ce que nous projetions.

Déléguer permet surtout de gagner du temps

Utiliser le temps gagné à bon escient

Tu oublies souvent cette principale raison de la délégation. En effet, le temps que tu gagneras te permettra de réaliser des tâches qui te font plaisir ou qui sont à haute valeur ajoutée (c’est-à-dire que ta compétence et expérience sont indispensables).  Néanmoins, nous sommes bien d’accord que ce temps gagné devra être utilisé à bon escient et non pour glander devant la télé. Tu connais ma position par rapport aux distractions !

Donc, tu gagnes du temps pour l’utiliser à des actions, qui te donnent du plaisir ou qui ont du sens pour toi.

Au niveau professionnel, je parle plutôt d’optimiser son temps pour l’attribuer à des tâches à fortes valeurs ajoutées. Prenons l’exemple d’un médecin dont la mission est de soigner et d’accompagner les patients. Il délègue à une application la prise de rendez-vous. Ainsi, en externalisant cette tâche, il peut utiliser son expertise et consacrer son temps à bien s’occuper de ses patients.

Pour gagner en liberté

Sur les réseaux sociaux, des entrepreneurs affichent clairement leur volonté de gagner du temps. En effet, ils décident de déléguer sciemment un maximum de tâches. Leur objectif est très clair. Ils veulent être capable à terme de pouvoir habiter n’importe où dans le monde tout en travaillant un minimum. Autrement dit, chaque minute de leur temps est compté.

C’est clairement la philosophie de Tom Ferriss qui a écrit un succès de librairie sur ce sujet « la semaine de 4 heures ». Grâce à la délégation, il serait capable de travailler que quatre heures par semaine pour son entreprise. Il faut aussi une sacrée dose de confiance en son équipe ! Et la confiance fait aussi partie de la délégation :))

Je t’invite à découvrir la suite dans le 2ème épisode !

3 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *