Les 3 principaux engagements du manager

Je ne pense pas être la seule à être énervée quand quelqu’un me dit cette phrase magique : « On n’est pas dans le monde des bisounours ». J’ai juste envie de répondre : « Je ne comprends pas vraiment ton expression mais je vais t’expliquer ma vision des engagements du manager dans le monde des bisounours ».

Le plus important des engagements du manager : dis bonjour aux membres de ton équipe

Le premier engagement que j’attends d’un manager est de dire « Bonjour ». Ça a l’air tout bête mais j’ai souvent entendu des collaborateurs se plaindre que leur manager les ignorait. Est-ce que tu salues ton équipe tous les matins ? Oui ? Non ?

Le manager doit dire bonjour aux membres de son équipe

Si c’est oui, continue et je vais t’expliquer en quoi ce fameux « Bonjour » peut être super intéressant pour toi.

Si c’est non, je pense que tu dois commencer à t’y mettre pour voir les effets et pour comprendre pourquoi c’est important. C’est loin d’être qu’une question de valeurs ! Certes, le respect et la politesse peuvent aider le manager à avoir une bonne relation avec tes collaborateurs. Néanmoins, je t’explique ci-dessous comment ce fameux bonjour peut être un réel atout pour le manager.

Cet engagement du manager permet d’avoir la météo intérieure de son équipe

Je te partage ma propre expérience. Quand j’allais au boulot, je disais tous les matins « Bonjour » à mes collaborateurs parce que ça me permettait de prendre la température de la journée. En effet, cela te permet d’évaluer la météo de ton équipe. Tu te dois de le faire tous les jours car chaque jour est différent.

Tu vas faire aussi attention à tes propos et à adapter ta communication en fonction de ce fameux « Bonjour ». Ainsi, je m’arrêtais devant chacun des collaborateurs pour les saluer. J’essayais de ressentir si la personne était plutôt « up » ou « down » et dans quelle énergie elle était ce jour-là.

Ainsi, tu peux savoir si ton collaborateur est dans le « rouge ». Dans ce cas, tu iras peut-être lui donner un feedback positif pour le motiver ou le rassurer. Et surtout ce jour-là, tu vas clairement éviter les feedbacks négatifs.

La météo intérieure du collaborateur est rouge

Le bonjour pour éviter les réunions et les mails

Lors de ce bonjour, les membres de mon équipe me transmettaient des infos très rapides sur un dysfonctionnement, sur quelque chose qu’ils voulaient me dire afin d’éviter encore une tonne de mails ou d’aller à une énième réunion.

Ils me donnaient l’info très rapidement à ce moment-là parce qu’ils savaient que je consacrais ce temps pour eux. Cela variait entre 10 minutes si tout se passait bien jusqu’à 30 minutes s’ils avaient beaucoup de points à me communiquer. Néanmoins, au final, c’était clairement du temps gagné !

Un des engagements du manager à garder en tête : fais confiance à tes collègues

Un autre engagement du manager dans le monde des bisounours est la confiance envers ses collaborateurs. Autrement dit, le manager ne suspecte jamais ses collaborateurs de ne rien faire.

Cela m’a toujours légèrement agacée que le manager pense que ces collaborateurs ne foutent rien alors que lui-même est un collaborateur.

Le manager vérifie l'heure d'arrivée des collaborateurs

Est-ce qu’il aimerait que son supérieur suspecte la même chose ? Je te confirme qu’aucun collaborateur pense : « Ah Ben tiens ! Aujourd’hui, je ne vais rien faire ».

Par défaut, partons donc du principe que tout le monde travaille. S’il ne fait rien de ces journées, je t’invite à te demander pourquoi.

En effet, si les objectifs du collaborateur ne sont pas atteints, le manager doit essayer de creuser les raisons. Manque-t-il des compétences ? Est-ce que l’environnement est sain ? Une qualité importante du manager est aussi de trouver des solutions pour que le collaborateur reste motivé.

De plus, si tu es insatisfait.e de sa mauvaise gestion du temps et de ses priorités, en tant que manager, tu peux et tu dois selon moi l’accompagner à mieux gérer son temps.

Un des plus difficiles engagements : Sois exemplaire et cohérent

Une petite phrase que j’ai détestée est : « Fais ce que je dis mais ne fais pas ce que je fais ». Donc, je préfère dire clairement cette phrase sans tergiverser : « Fais-le et je suivrai ton exemple ».

C’est le même principe que pour les enfants. Si le manager montre l’exemple de politesse, comment bien communiquer, comment aborder un problème ou comment réagir face à un problème, le collaborateur va l’imiter.

En conséquent, tu ne peux pas dire à un collaborateur : « Je te fais un feedback négatif car tu n’as pas bien communiqué cette information » et que juste après, tu fais exactement la même erreur. J’ai envie de te dire : « Montre-moi comment tu fais !

Le manager doit juste le faire et le collaborateur suivra son exemple

Et de mon côté, quand je t’observerai, je ferai la même chose. » C’est aussi simple que ça.

Cependant, je reste humaine et il m’arrivait de déraper en termes de langage à cause du stress ou de la fatigue. Mais j’accepte ma vulnérabilité. Quand tu as conscience de ta mauvaise attitude, c’est relativement simple. Tu t’excuses auprès de tes collaborateurs. Une des mes clientes m’a raconté que son manager avait dérapé dans son langage et était venu s’excuser. C’est déjà un grand pas. Crois-moi, les collaborateurs sont beaucoup plus indulgents si le manager sait s’excuser quand il dérape.

Je pense dans ce cas au 4e accord toltèque qui préconise de « faire toujours de son mieux ». Il est important de mon point de vue de toujours essayer d’être exemplaire vis-à-vis de ses collaborateurs même si cela n’est pas facile tous les jours.

Si tu es manager, dis-moi s’il te plaît si tu coches ces 3 engagements du manager que je viens de t’énoncer ? Si tu es collaborateur, est-ce que ton manager possède toutes ces qualités ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.