Podcast #1 : Wake up conversations

Cet été 2019 aura été riche en découvertes de nouveaux podcasts. 2 podcasts m’ont accompagné au gré de mes voyages : Wake up conversations et Femmes puissantes. Je consacre ce premier numéro au podcast Wake up Conversations.

Après la formation en ligne et en présentiel de l’école de développement personnel Wake up, je me suis tout naturellement plongée dans les conversations entre Anais Raoux et ses interviewés hyper connus (Waouh, la classe !!). C’est d’ailleurs avec une certaine impatience que j’ai attendue le premier épisode. J’ai vraiment aimé tous les épisodes. Néanmoins, nous avons toujours des préférences ou plutôt les propos de l’interviewé font écho avec nos pensées et nos convictions.

Alors je me permets de vous donner mon Top 3. Même si, je vous conseille de tous les écouter !

TOP 1 : Je kiffe Jonathan Lehmann

J’ai adoré le premier numéro avec Jonathan Lehmann sur le sujet « se libérer de la tyrannie du mental ». Tout d’abord parce qu’il y a l’effet de surprise et qu’on n’est jamais complètement objectif sur le premier épisode. Néanmoins, je suis surtout d’accord avec Anais : cet homme est hyper inspirant. Enfin, je kiffe aussi sa voix et ses antisèches du bonheur. 

Les passages que j’ai adorés :

  • les fameuses vertus de l’écriture auxquelles je crois tellement que j’en ai réalisé un blog. Poser nos mots et nos questionnements aident notre cerveau à trouver des solutions. Cette écriture permet surtout de nous libérer et de se sentir mieux.
  • la différence entre le plaisir et le bonheur : Le plaisir est éphémère et amène souvent à des addictions car nous ne sommes jamais vraiment satisfaits. Nous nous lassons très vite des petits et des grands plaisirs de la vie. Alors que pour le bonheur,  nous sommes juste heureux de l’instant que nous sommes entrain de vivre.
  • la méditation et le moment présent : « seul le présent compte car le passé et le futur sont de la fiction ». Ainsi, la méditation permet d’orienter sa vie vers une vie faite de bonheur en se focalisant sur le moment présent. 

La méditation

Je n’aurais jamais imaginé que j’aurais pu faire de la méditation dans ma vie. Moi qui suis hyper active et qui déteste ne rien faire. J’étais persuadée qu’il serait impossible pour moi de rester statistique pendant 10min dans la position du bouddha. Et un jour, un peu par curiosité, je me suis initiée à la médiation en espérant que cela m’aiderait à mieux vivre mes émotions.

Je me suis surtout rendue compte que cette méditation en pleine conscience (inutile de se mettre dans la position du lotus, lol) me permettait de profiter du moment présent. Quand je suis dans un état de méditation en pleine conscience, je peux  :

  • supporter des conversations insoutenables habituellement. Vous savez celles qui touchent vos valeurs et/ou qui vous exaspèrent !
  • éprouver une joie indéfinissable juste en regardant jouer mes enfants.

Et bien, c’est ça le bonheur !

La spiritualité

Le sujet que j’ai particulièrement apprécié est celle de la différence entre la spiritualité et la religion. J’ai toujours eu le sentiment que je n’avais pas besoin de la religion pour vivre une spiritualité. Je ne pouvais pas consentir à rentrer dans une case et suivre des préceptes sans vraiment comprendre le pourquoi. 

Je suis parfaitement alignée avec la vision de Jonathan Lehmann. La spiritualité est l’amour de soi et l’amour des autres. Je déteste quand on me demande si je crois en Dieu ou si je suis athée car je ne suis ni l’un ni l’autre. En effet, je suis une amoureuse de l’humanité. Parfois je suis déçue, parfois je ressens une profonde tristesse. Néanmoins, je continue tout de même à aimer les Hommes comme ils sont avec leurs défauts et leurs qualités. N’est-ce pas ça croire en Dieu ?

TOP 2 : Je rêve d’être Idriss Aberkane

J’avoue que cet épisode part dans tous les sens. Mais j’adore ce côté non-structuré. D’autant que j’ai appris un milliard de choses passionnantes dans cet interview sur la spiritualité et la religion. J’ai ainsi découvert le soufisme, qui correspond à la connaissance de soi. Ceux qui me connaissent savent que je répète souvent que « mon ange a été encore avec moi » ou que « mon ange s’est bien occupé de moi ». Et bien, Idriss croit aussi aux anges ! 

Je suivrai SON conseil et je partage avec vous ce que j’ai envie de retenir !

Un véritable slasheur 

Son boulot est de créer des boîtes, donner des conférences et des conseils et d’écrire des bouquins. Regardez ma page « qui est la Touloulou ? » et vous allez comprendre ! Je veux absolument faire son métier !! Il est l’idée même que je me fais du parfait slasheur.

Passionné du cerveau 

Il est passionné de neuroscience. J’avoue que ce sujet me passionne. L’idée même d’avoir un champ de recherche aussi vaste et inconnu me fascine. C’est du même niveau que la connaissance de l’Univers. Je suis curieuse et j’essaye ainsi d’expérimenter le remodelage de mon cerveau. Cela passe par un simple changement d’habitude ou en tentant de rester positive même dans les situations compliquées ou conflictuelles.

Pas besoin d’être un singe savant qui retient tout

J’ai toujours eu ce sentiment que nous n’avions pas besoin de tout retenir. Enfin j’entends quelqu’un avoir ouvertement cette conviction. Cela me conforte dans mon idée. Comment dans ce monde VUCA pourrions-nous y parvenir ? C’est impossible !

Il est nécessaire et c’est une question de survie de garder l’essentiel dans notre tête. Tout le reste je le note sur mon carnet et le reste, je l’oublie. Avec l’accès à internet à quoi ça sert maintenant ? Vous allez me dire à travailler la mémoire. Et bien si, figurez-vous que je la travaille cette mémoire mais uniquement sur les sujets qui me plaisent. On n’a qu’une vie après tout !!

Il faut être motivé par le sujet pour le retenir 

La motivation est nécessaire pour apprendre. En fonction de nos motivations, nous ne retiendrons pas les mêmes choses. Cela paraît être du bon sens et pourtant nous demandons effectivement à nos enfants d’apprendre les mêmes choses et surtout dans le même ordre. Est-ce bien raisonnable d’avoir cette ambition ? S’ajoute le fait de leur apprendre des connaissances qui ne leur serviront strictement à rien. Sommes-nous bien cohérents ?

Il a été même jusqu’à dire et je le rejoins complètement que nous pouvions être intolérants à certaines connaissances. Ainsi nous n’aurons pas la même façon d’apprendre ces connaissances. Moi ce sont les langues ! Je n’ai toujours pas trouvé la méthode me permettant de retenir tous les verbes de la langue de Shakespare. 

TOP 3 : Merci Stéphane Allix de me bousculer sur le sujet de la mort 

Ce podcast fait écho avec des paragraphes que j’ai pu écrire. 

Changer de vie

Il a eu l’occasion de changer de vie plusieurs fois. Et à chaque fois, cette décision s’est imposée à lui. On ne change pas de vie en faisant une colonne pour et contre mais ce choix devient un jour une évidence. Une évidence car nous ne voulons plus faire de compromis.

En effet, « ces compromis nous font sortir des rails de notre existence ». Nous sentons que nous pouvons et devons apporter autre chose à ce monde. Ce sera très certainement une petite pierre sur un immense édifice. Mais au final cette petite pierre reste indispensable pour que tout cela tienne. 

Nous devons ainsi faire les bons choix

Il évoque aussi les synchronicités. Depuis que j’ai découvert ce mot, je l’adore. Cette idée que les choses n’arrivent pas par hasard me fascine. Pourquoi les choses arrivent à ce moment et pourquoi ai-je fait ce choix ? Ou pourquoi ai-je eu cette intuition à ce moment précis ? Ces questions resteront très probablement à jamais sans réponse. 

Une vie après la mort

Il croit à une vie après la mort. Nous nous en allons simplement vers une nouvelle aventure. Il décide de réaliser une expérience pour prouver son ressenti. Il décrit ses observations dans le livre « Le test »

Je ne peux retranscrire ses propos et je vous invite simplement à écouter le podcast. En effet, comme j’ai pu l’écrire dans mon témoignage « décès d’un proche » je ne suis pas forcément à l’aise avec le sujet de la mort. Comme lui, je crois en une vie après la mort. Par conséquent, je suivrai son conseil et je lirai des bouquins sur le sujet pour enfin me défaire de cette peur.

5 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.