Optimisez vos tâches pour accomplir vos rêves !

Mon entourage personnel et professionnel me demande souvent « comment réussis-tu à réaliser toutes ces tâches en une seule journée ? ». Les personnes m’interrogent : Comment réussis-tu à concilier ta vie professionnelle :

  • Démarrer un nouveau poste de Direction avec des déplacements,
  • Etre suivie par un coach

et ta vie privée

  • Écrire des articles dans un blog
  • Donner quelques conseils « coaching » à des amis
  • Passer du temps avec mes 2 enfants
  • Tout en restant proche de mon petit mari. 
  • Cuisiner et être passionnée de pâtisserie
  • Faire du sport
  • Et voir mes amis et ma famille ?

Tout d’abord, je dois avouer que tous ces sujets me passionnent. Néanmoins, cela ne suffit pas ! Au fil des années, j’ai accumulé quelques astuces pour optimiser ma liste interminable de tâches professionnelles et personnelles. Pour ceux qui connaissent, je dirais que c’est un mélange des 4 accords toltèques et du moment présent de Eckhart Tollé. Pour ceux qui ne connaissent pas, je vous invite à les avoir dans votre bibliothèque car vous aurez besoin de les relire régulièrement.

Aujourd’hui, j’ai décidé de vous livrer dans ce post quelques-uns de mes petits secrets. Ces derniers me permettent aujourd’hui de dégager suffisamment de temps pour faire ce qui me plait et ainsi accomplir mes rêves. Alors, prenez ce qui vous inspire !

Les 9 astuces me permettant d’optimiser mes tâches

1/ Je fais toujours de mon mieux sans jamais me mettre de pression

J’ai complètement oublié la notion de perfectionnisme. Je n’essaye pas de faire les choses parfaitement mais juste le mieux que je puisse faire à l’instant T. Par exemple, il m’est arrivé de ne pas être totalement satisfaite d’un article. Et pourtant, j’ai tout de même osé le poster alors que je le trouvais imparfait. Pourquoi ? Parce que l’enjeu et le risque étaient très faibles. En effet, je sais que je pourrais toujours l’améliorer. Ce qui m’arrive de faire parfois. Avez-vous remarqué ?

L’important pour moi est que je l’ai fait. J’éprouve une certaine satisfaction car j’avance et ne stagne pas. Certains diront que je ne suis pas sérieuse. De mon point de vue, je dirais plutôt que je suis pragmatique. 

2/ Je déculpabilise de ne pas avoir eu le temps de faire certaines tâches 

En ce moment, je n’arrive pas à faire du piano et je ne fais pas suffisamment de sport. Pas d’inquiétude, je suis certaine que ce sera temporaire. Si ce n’est pas le cas, alors c’est que je n’y prenais pas tant de plaisir ou que ce n’était pas suffisamment important pour moi. On ne parle bien évidemment pas des obligations telles que payer ses factures !

Par exemple, pour me donner du courage à reprendre le sport (car il est indispensable pour aérer mon esprit), je me suis achetée des baskets. Je les ai placées à un endroit stratégique pour les voir chaque jour et ainsi me dire spontanément : « allez, j’y vais ! ». Et si j’ai la flemme, je l’accepte aussi sans trop culpabiliser. 

3/ Je suis disciplinée, volontaire et persévérante

La discipline est une qualité essentielle si on ne veut pas procrastiner. Si « j’accepte ma copine la flemme » (à écouter), c’est surtout parce que la plupart du temps, je suis dans l’action. L’énergie appelle l’énergie et moins on en fait et plus on est fatigué. Si, si, je vous assure. 

Dans la discipline, sont intégrées la volonté et la persévérance. On ne peut pas baisser les bras à chaque obstacle car on n’avancerait pas. On pourrait même prendre le risque de reculer. Alors, si vous n’avez malheureusement pas été encouragés dans votre enfance à être persévérant, je vous invite à conditionner votre cerveau pour le devenir. Pensez surtout à transmettre cette compétence à vos enfants. Ils vous en seront éternellement reconnaissants !

4/ Je suis ultra organisée

Vous allez me dire ; « ce n’est donc pas possible pour moi car je suis très bordélique ! ». Et je m’empresserais de vous répondre : « moi aussi ! Il y a quelques années ! »

Alors, comment suis-je passée d’une bordélique reconnue à une hyper organisée ?

Et bien tout simplement, j’ai remodelé mon cerveau. J’ai décidé de changer cette « mauvaise » habitude. 

Tout d’abord, j’ai beaucoup observé les personnes qui faisaient une multitude d’activités passionnantes. Je trouvais qu’elles avaient énormément d’énergie. Je les admirais et les enviais. En les observant, j’ai ainsi compris leur secret car elles avaient un point commun. Ces personnes étaient ultra-organisées.

Alors je me suis mise en quête de cette compétence. Ce qui m’a clairement aidé, ce sont mes métiers de manager et de chef de projet. Mais si vous n’êtes ni manager ni chef de projet, tout n’est pas perdu !

Comment devenir un ultra-organisé ?

Je vous conseille de piocher des idées dans tous les nouveaux concepts qui émergent et dont on observe une montée fulgurante dans les librairies ou sur les réseaux sociaux. Vous y trouverez les « agendas avec des to do list » et des livres de développement personnel sur le sujet de l’organisation. Vous y trouverez aussi le best-seller de Marie Kondo. J’avoue que je connais juste le concept. N’hésitez pas à partager dans les commentaires votre expérience si vous l’avez testé. De mon côté, j’ai compris depuis assez longtemps qu’une maison rangée contribuait à mon bien-être. Je jette ou donne des vêtements très facilement. À chaque phase de travaux, j’ai dû faire le ménage. J’éprouvais, à chaque fois, une grande satisfaction. Lors de notre déménagement, nous avons dû nous séparer d’une partie de nos affaires (20m3 environ). Je me rends compte que rien ne me manque vraiment. Comme quoi, nous avons besoin de très peu.

5/ J’accepte de l’aide et je délègue facilement

Et oui, pas de secret. Avec mon mari, nous avons mis en place une organisation digne d’un premier ministre. En effet, nous avons la chance d’avoir les moyens financiers et nous avons privilégié cette organisation au détriment de vacances de rêve.

Ainsi, nous avons une femme de ménage et une baby-sitter. La femme de ménage nous permet de gagner minimum 3h par semaine et la baby-sitter nous permet d’être plus zen. Inutile de courir le soir si je finis tard une réunion ou un rendez-vous. Pas de stress, les enfants seront douchés. Une seule règle, sauf si déplacement, nous mangeons en famille tous les soirs. Et surtout, pendant le repas, nous sommes vraiment présents (exit les smartphones!).

De plus, j’ose déléguer les tâches à mon conjoint. Ce message est particulièrement adressé aux femmes qui pestent de ne pas avoir le temps. Si vous voulez avoir du temps et surtout si vous n’avez pas les moyens d’avoir une femme de ménage et une babysitter, alors pas d’autres options que de déléguer ! Sachez tout de même que cela peut prendre un peu de temps de changer les habitudes. En effet, nous touchons à l’éducation et à des années de mauvaises habitudes du côté de votre moitié mais aussi du vôtre.

Si vous n’êtes pas habitués à déléguer, il faudra aussi apprendre à accepter que les tâches ne soient pas faites exactement comme vous aurez voulu. Mesdames, osez, soyez patientes et surtout encouragez votre conjoint.

6/ J’adapte les priorités de mes tâches au jour le jour 

Il est important de savoir prioriser ses tâches. Aucune journée ne se passe exactement comme on aurait voulu. Car nous n’avons aucun pouvoir sur l’avenir. Enfin, pas encore… Je plaisante. J’espère que nous ne l’aurons jamais ! 

Je vous partage mon raisonnement au quotidien quand une nouvelle liste de tâches s’ajoute à mon agenda déjà hyper chargé : 

  • Quand puis-je effectuer ces tâches ?
  • Ai-je toutes les infos et les éléments pour effectuer ces tâches ?
  • Quel est le meilleur moment pour réaliser ces tâches ?
  • Quelle sont mes échéances ?
  • Quel est le risque si je dépasse une échéance ?

Vous allez me dire qu’on ne peut pas penser à toutes ces questions en même temps. Ou que vous n’avez pas le temps de réfléchir à tout ça à chaque fois.

Si, si. Je vous confirme que vous pouvez. Au début, on doit réfléchir et ça prend du temps. Ensuite, on fait le cheminement sans même y penser.

Enfin, il est nécessaire de garder en tête : « ce n’est pas parce qu’on vous demande de faire quelque chose que vous êtes obligés de réaliser celle-ci dans la minute qui suit ». Et cela est aussi valable dans le milieu professionnel quand vous travaillez avec un manager « hyper réactif ». Il suffit de lui communiquer votre échéance. Si votre manager n’est pas satisfait, pas de souci. Travaillez avec lui cette nouvelle priorité. « Que dois-je décaler dans le temps pour intégrer cette nouvelle priorité ? ». 

7/ Je commence par les tâches qui m’inspirent

En fonction de l’humeur du moment ou du temps que j’ai, je choisis de démarrer cette tâche plutôt qu’une autre. Parce que les tâches sont réalisées plus vite si nous sommes motivés.

Puis, pour toutes les tâches que je n’aime pas faire, j’avoue procrastiner régulièrement. Mais surtout je ne culpabilise pas. Si j’arrive à l’échéance, alors je planifie la tâche dans mon agenda. Cela me permet de me préparer psychologiquement et surtout j’ai un engagement avec moi-même.

Enfin, j’avoue que le télé-travail m’a permis de moins procrastiner professionnellement parlant. En effet, vous n’avez pas d’échappatoire pour reporter cette tâche ingrate que vous haïssez. Vous l’avez planifiée dans votre agenda et vous avez le temps nécessaire pour la faire. Personne ne viendra à votre bureau vous interrompre et vous avez retiré les notifications mail et skype. Alors, go !

8/ J’ai arrêté certaines activités

Car elles me prenaient beaucoup trop de temps. Je voulais faire de nouvelles activités comme apprendre le piano et dévorer plus de livres de développement personnel. Or, je n’avais vraiment pas le temps et je devais donc en dégager.

Ainsi voilà comment j’ai gagné 58 jours sur 1 année.

  1. Je regarde beaucoup moins la télévision.  Il est vrai que les chaînes m’ont aidées à faire ce choix. À raison de 2h par jour en semaine et 4h par jour le week-end, j’ai gagné près de 40 jours. On en fait des choses en 40 jours !
  2. J’ai arrêté de fumer. J’ai gagné 15 jours en un an. 
  3. Depuis quelques temps, j’essaye de faire des siestes plus courtes le week-end. J’essaye de faire 15-20 min de sieste au lieu d’1h30. Je me suis rendue compte que ces 15 minutes me suffisaient amplement. Je gagne ainsi au mois 3 jours par an.

9/ Je suis ancrée dans le moment présent 

Je vis le moment présent sans penser au futur et surtout en évitant de penser au passé. Eckart Tollé dirait que « le passé et le futur ne sont que le fruit de notre imagination ». Alors, je ne me torture pas de ce que je n’ai pas eu le temps de faire et je ne réfléchis pas non plus aux conséquences possibles.

Ainsi, j’ai décidé de juste vivre. Cela me permet de canaliser mon énergie et vivre simplement ma vie. Depuis que j’ai décidé de penser ainsi, j’avoue que je ne me prends plus la tête sur ce qui risque de se passer et je ne rumine jamais le passé. Toute cette énergie, je l’utilise pour faire toutes les choses que mon entourage m’envie !

Ce que j’ai testé pour organiser mes tâches

L’agenda organisateur 

Je consignais toutes les tâches que j’avais à faire et j’y gérais mes urgences. J’en ai eu surtout besoin lors de notre changement de vie. Beaucoup trop de choses à gérer et à ne surtout pas oublier. Et je ne pouvais décemment pas encombrer mon cerveau avec toutes ces informations.

Aujourd’hui, j’ai beaucoup moins de choses à gérer en parallèle. Néanmoins, je sens que ma vie de slasheuse démarre et que je vais devoir recommencer. Mais pas de problème car à mon pot de départ, les collègues m’ont offert un bullet carnet !! Vous ne trouvez pas qu’elle me ressemble (lol).  

La gestion des repas du soir

Avec mon mari, nous planifions les repas une semaine à l’avance afin d’anticiper les courses. Pas de place à l’improvisation. Vous allez me dire que « ce n’est pas très fun tout ça ! ». Et je vous répondrais que je ne trouve pas fun non plus le fait de se demander chaque jour en ouvrant le frigo ce que nous allons manger. Je sais de quoi je parle car c’était notre quotidien.

Il est vrai que certaines semaines, la motivation n’est pas là. Néanmoins, le côté positif est que nous innovons plus dans les recettes. En effet, quand nous sommes motivés, nous prenons le temps de rechercher de nouvelles recettes sur internet ou dans nos livres de cuisine. Le principal est que grâce à cette organisation, nous mangeons beaucoup mieux.

Le miracle morning

J’ai démarré le miracle morning il y a plus d’un an. Cela a été une superbe expérience. Se réveiller une heure avant et la consacrer à faire des choses juste pour moi. Je décidais au moment de me coucher ce que j’allais faire le lendemain. Si au début tous les matins étaient pareils, aujourd’hui je les adapte en fonction de mes envies. Pendant ce temps personnel, je peux lire des articles sur LinkedIn ou faire du yoga et de la méditation. Je peux écrire les tâches que j’aurai à faire ou démarrer un nouvel article. Je prends aussi le temps de prendre mon petit déjeuner avec mon mari alors qu’avant je courais telle une furie. 

Cette expérience du miracle morning m’a permis d’être encore plus disciplinée et surtout de dégager une heure par jour. Néanmoins, je ne suis pas drastique. Par exemple en ce moment, nous devons encaisser le changement d’heure et les journées plus courtes. Alors, je ne fais qu’une demi-heure sans culpabiliser. 

En conclusion…

Je suis heureuse d’avoir partagé mes astuces avec vous. Je suis consciente aujourd’hui du chemin parcouru et j’ose me féliciter de tous ces exploits. Maintenant que mon agenda est optimisé, je réfléchis aux prochains challenges pour occuper tout ce temps. Mais, ne vous inquiétez pas car j’ai déjà une petite idée en tête.

N’hésite surtout pas à partager vos astuces dans vos commentaires !

16 Commentaires

  1. Très intéressant ! Hâte de m’y mettre mais j’ai du mal à remettre de l’énergie dans ma vie après un an de pause professionnelle…

    1. Je suis heureuse que cet article ait attiré ton attention. Merci 🙏.
      Choisis une seule astuce indispensable pour toi dans cette phase de redémarrage. Ensuite, je serai ravie de t’aider sur le comment lors de notre échange 😉.

  2. Sur le sujet du temps, du manque de temps, … je vous conseille la nouvelle série de méditation de D. Chopra qui traite justement de ce manque de temps qui nous stresse tous constamment… on court après le temps mais jamais on le rattrape. Vivre l’instant présent est effectivement une très belle et saine façon de mieux vivre et plus consciemment. D’aller à l’essentiel et de faire ce qui nous fait le plus vibrer à cet instant.
    Merci Fabienne pour toutes ces anecdotes de ta vie et ce que tu as mis en place pour faire les choses plus facilement. C’est inspirant !

    1. Mille mercis Claire. Déjà pour tes encouragements et pour le partage.
      Depuis plusieurs mois, je vis vraiment le moment présent. Je m’extasie des paysages, de juste regarder mes enfants, de déguster un bon repas.
      J’ai la sensation que ma vie a réellement commencé le jour où j’ai décidé de vivre l’instant présent. Je vous souhaite tous de connaître cet état un jour !!
      La méditation de D. Chopra est un bon début. Rappelez-vous c’est grâce à lui que j’ai écrit mon article sur la Martinique Mon pays la Martinique : nous sommes à tout jamais liées !.
      Je t’embrasse bien fort et à très bientôt,

  3. Hola,
    Merci pour ces 9 tips, article très intéressant, mais pas donné à tout le monde car déléguer quand on est perfectionniste reste compliqué, et adapter les priorités n’est pas toujours simple, et surtout déculpabiliser de ne pas tout faire …. En ce qui concerne les repas je retiens et surtout vais tenter de m’inspirer de votre technique familiale dans ma nouvelle vie. Et pour le bullet planning il faut que je m’y remette également.
    Hâte de lire le prochain 😉

    1. Contente de te lire Alice ! Et tellement heureuse de partager le démarrage de ta nouvelle vie. C’est si excitant !
      Tu as raison car parmi toutes les astuces, celle la plus compliquée est bien la délégation.
      J’ai eu besoin de 10 bonnes années pour être capable de déléguer ! J’essayerai de réfléchir aux tips pour déléguer :))
      bises

  4. ma chère Fabienne,
    loin de moi l’idée de me désabonner de ton site. il s’est passé que mon ordi a été révisé pendant ce temps je n’ai pas consulté le site. cet article a été classé en spam indésirable pour des raisons que j’ignore. bravo pour cet article, je le trouve très motivant, je le transmets à Corinne. bises à partager avec ta famille.
    marie-laure

    1. Quelle fierté de voir tes mots sur mon blog. Je suis très émue. Cela me donne encore plus d’élan.
      On ne sait jamais ce que la vie nous réserve. Des années peuvent s’écouler sans vraiment se parler ou se rencontrer.
      Et pourtant, nous ne nous oublions pas.
      Merci encore pour ces encouragements et j’espère que mes astuces aideront Corinne !
      A très bientôt, milles bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.